Diaporama « Quel avenir pour la forêt Cévenole »

Le diaporama est en ligne!

Vous pouvez télécharger en cliquant sur ce lien le diaporama « Quel avenir pour la forêt Cévenole » qui présente les richesses de la forêt cévenole, les dommages à la nature qui ont eu lieu cet hiver sur notre territoire et notre argumentaire pour une gestion et une exploitation forestières raisonnées.

En voici un petit aperçu  …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

21 Avril 2015 – SOS Forêt Cévennes reçoit un groupe de jeunes volontaires européens

SOSFCEV Visite Groupe ICE 21Avril 2015 1SOSFCEV Visite Groupe ICE 21Avril 2015 4

Ce mardi 21 Avril, nous avons reçu un groupe de jeunes européens, la plupart allemands, venus à la découverte des Cévennes et intéressés par la problématique forestière.
Pour ces jeunes, ce déplacement dans notre région s’inscrit dans le cadre d’un séjour d’un an qu’ils effectuent en France en tant que bénévoles dans une association locale à vocation sociale ou culturelle. Ces séjours sont organisés et supervisés par l’association ICE-Réseau Francophone, basée à Niederbronn-les-Bains en Alsace, qui promeut ainsi à la fois le service volontaire et l’ouverture sur une Europe multiculturelle et solidaire (voir le site de l’association: http://www.servicevolontaire.com).
Profitant de l’excellente météo de cette journée, nous avons emmené le groupe sur le terrain, en amont de Génolhac, où ils ont pu apprécier par eux-mêmes le contraste saisissant entre les paysages grandioses des Hautes Cévennes gardoises et la dévastation de versants entiers par l’exploitation forestière en coupe rase. Nous avons placé la problématique forestière actuelle dans le contexte géographique, historique et économique des Cévennes, précisé les enjeux spécifiques à chacune des principales essences qui peuplent les forêts de notre région, et envisagé les conséquences prévisibles pour nos massifs d’un essor incontrôlé de la filière bois-énergie. Une matinée bien remplie qui s’est terminée sur le site du Castellas à Bessèges, où le groupe a pu découvrir le projet d’habitat et d’alimentation écologique du collectif local, et faire une pause-déjeuner bien méritée.

12 janvier 2015: SOS Forêt Cévennes rencontre la députée Sabine Buis

Plusieurs membres de la coordination du collectif ont rencontré Sabine Buis, députée de la 3ème circonscription de l’Ardèche, le 12 Janvier 2015 à Aubenas. Le collectif local J’Aime La Forêt avait déjà alerté Madame Buis en 2014 sur les coupes brutales menées durant tout l’hiver au coeur de sa circonscription. Depuis cet automne, un nouveau déferlement de coupes rases s’abat sur le secteur de pin maritime entre Largentière et Joyeuse.

Sans titre Sans titre5

Photos à l’appui <lien vers Photos>, nous avons convaincu Madame Buis des conséquences dommageables de ces activités sur la préservation des sols, la qualité de l’eau, la biodiversité locale, la fréquentation des espaces naturels et le cadre de vie des habitants. Elle a convenu de l’impact négatif sur la cohésion sociale dans les communes concernées, et de la nécessité d’un mécanisme de médiation pour gérer les tensions.

Le collectif SOS Forêt Cévennes a interpellé Madame Buis sur les réalités de terrain qui sont bien loin de l’ambition d’ « excellence environnementale » annoncée dans le programme du président Hollande. Il lui a rappelé que la loi helvétique interdit formellement les coupes rases et que le législateur français pourrait s’inspirer de ce modèle pour mieux traiter les forêts françaises.

Le collectif a également interpellé Sabine Buis sur le projet de centrale biomasse de Gardanne. Alors que deux Conseils Régionaux (PACA et Rhône-Alpes), deux Parcs Naturels Régionaux (Baronnies et Lubéron) et deux Conseils Généraux (Alpes-de-Haute-Provence et Hautes-Alpes) ont condamné ce projet et demandé un moratoire, que penser du silence sur ce sujet du Conseil Général de l’Ardèche et du PNR des Monts d’Ardèche, dont Madame Buis est par ailleurs vice-présidente?

Enfin, l’approche productiviste de l’exploitation forestière, et la bulle spéculative actuelle autour du débouché bois-énergie, sont contraires aux intérêts de l’économie locale de la filière bois dans la durée. Le Collectif SOS Forêt et la députée se sont accordés sur l’intérêt d’une démarche qui fédérerait les acteurs de la filière forêt-bois au niveau départemental. Cette démarche concertée aurait pour objectifs une gestion véritablement à long terme des massifs forestiers et la valorisation et l’utilisation locales des bois. Elle pourrait s’appuyer sur une structure de type SCIC comme celle qui se met en place au niveau du département sur les circuits courts de maraîchage et fruits bio. A suivre…

5 décembre 2014, réunion publique aux Mages

Salle comble aux Mages ce vendredi 5 Décembre pour notre réunion publique sur les problématiques de la forêt cévenole. A saluer en particulier la présence de représentants du collectif local de Gardanne et des divers collectifs SOS Forêt qui se sont constitués ces derniers mois dans les Cévennes.

La soirée a commencé par une présentation du projet de centrale biomasse à Gardanne et une discussion de ses impacts prévisibles aussi bien sur les forêts cévenoles qu’en termes de nuisances locales à Gardanne.

Les échanges se sont ensuite portés sur les enjeux concernant l’émergence de filières bois locales basées sur une sylviculture respectueuse des écosystèmes, le développement de l’emploi forestier local, la valorisation et la consommation de bois en circuit court.

SOSFCEV Les Mages 5 Decembre 2014 2 SOSFCEV Les Mages 5 Decembre 2014 1SOSFCEV Les Mages 5 Decembre 2014 3

Trois projections ont fourni des éléments illustrant ces alternatives vertueuses :

« La dynamique forestière, un allié décisif« , de l’association Futaie Irrégulière (AFI): ce film expose les multiples intérêts d’une sylviculture respectueuse des écosystèmes forestiers;

« Bûcheron libre« , distribué par le Réseau pour les Alternatives Forestières (RAF): ce documentaire met en avant un bûcheron aux compétences alliant gestion douce, coupes raisonnées et intégration équilibrée des aspects écologiques, économiques et culturels;

Bois de chauffage solidaire et responsable: ce “clip” de l’association Dryade, pionnière de la formule AMAP bois-bûche, présente des citoyens s’approvisionnant localement en bois de chauffage dans la convivialité et le respect de la forêt.

Cette soirée a été l’occasion de nouer des contacts avec des associations, des élus cévenols, des acteurs engagés dans des initiatives de filières locales et intéressés par les démarches alternatives dans la filière forêt-bois. Enfin, plusieurs médias nous ont sollicités pour diffuser les messages et les valeurs que nous portons.

Pour agrémenter la soirée, un moment convivial et gourmand très réussi – un grand bravo à Maël et à ses camarades.

Un grand merci à la municipalité des Mages pour leur accueil dans cette salle communale à la fois très fonctionnelle et confortable.

Vendredi 5 décembre, réunion publique d’information

 Après l’affaire des gaz de schiste…

MENACES SUR LES FORÊTS CEVENOLES

Vendredi 5 DECEMBRE

à 18h30

30960 LES MAGES

Salle polyvalente Fernand Léger

Noter bien le changement de salle :

Salle Bauquier

Réunion publique d’information

Présentation – projection – débat

Au programme

1. Centrale biomasse à Gardanne (projet E.ON)

Approvisionnement = 30 hectares de coupe rase par jour

Quel impact global, quels impacts pour les Cévennes?

2. Court-métrage « Dryade »

Comment se fournir localement en bois de chauffage dans la convivialité et le respect de la forêt?

3. Discussion

4. Documentaires:

« La dynamique forestière, un allié décisif » (13 min)

Comment valoriser les fonctions multiples de la forêt?

ou

« Bûcheron libre » (35 min)

Quelles alternatives à une exploitation industrielle de la forêt?

ou

« PEFC, l’arbre qui cache la forêt » (50 min)

Gestion forestière “durable” : mythe ou réalité?

5. Verre de l’amitié

Soupe & collation 3€

Accès salle Bauquier

salle bauquier

Etat des lieux à fin Octobre

Message à nos adhérents et sympathisants


Bonjour à tous,


Quelques nouvelles en bref de notre Collectif

  • Nous venons de participer à 2 journées d’action réussies contre le projet de méga-centrale biomasse de l’entreprise E.ON à Gardanne, sur place à Gardanne le 5 Octobre, puis à Florac jeudi dernier 16 Octobre, où nous avons pu rencontrer le directeur du Parc National des Cévennes, directement concerné par l’approvisionnement de la future centrale. La couverture médiatique globale de la problématique de Gardanne reste insuffisante, notre effort collectif de diffusion d’information doit se poursuivre. Pour mémoire, le projet de Gardanne en bref: cliquez ici et en détail : c’est ici

  • Ces journées ont été l’occasion de rassembler les collectifs SOS Forêt des Cévennes et d’ailleurs, mais aussi les structures (associations) et les personnalités (élus) qui s’associent au mouvement de contestation du projet de Gardanne. Ce mouvement prend de l’ampleur, et nous sommes déjà en contact avec plusieurs collectivités locales des Cévennes qui envisagent de se positionner ouvertement contre le projet.

  • Nous réfléchissons maintenant à notre stratégie d’action pour les prochains mois, compte tenu des opportunités qui se présentent, notamment en coordination avec les autres Collectifs SOS Forêt, mais aussi des contraintes de moyens et de temps qui pèsent sur notre action.


De nombreuses pistes se présentent à nous pour élargir la contestation et activer des synergies, avec notamment:

  • L’ensemble des associations de défense de l’environnement, des paysages, du patrimoine.

  • Le mouvement contre les gaz de schiste, qui maintient sa vigilance dans les Cévennes.

  • Les fédérations de chasse, de randonnée, et autres structures sensibles à la problématique de préservation de la couverture forestière;

  • Les ONG internationales qui luttent contre la déforestation et la dénaturation des écosystèmes forestiers.

  • Les mouvements pour l’agriculture paysanne et l’agroécologie, dont les problématiques sont très similaires aux enjeux concernant l’avenir de nos forêts.

  • La contestation des grands projets inutiles et destructeurs de l’environnement, tel celui du barrage de Sivens qui est en ce moment au coeur de l’actualité.

  • Les associations de contribuables qui s’élèvent contre le siphonnage vers ces projets inutiles de l’argent des contribuables et des consommateurs.

  • Les initiatives en faveur d’une implication citoyenne effective notamment au niveau des choix politiques qui impactent l’environnement et le cadre de vie.

  • La contestation du projet de grand marché transatlantique, qui prend de l’ampleur aussi bien dans les collectivités territoriales que parmi les citoyens

  • Nous recevons de nombreuses sollicitations pour organiser des réunions publiques et participer à des réunions d’information ou des évènements sur les thématiques de la forêt et de la filière bois. Notre cheville ouvrière est actuellement trop réduite pour pouvoir satisfaire rapidement toutes ces demandes, et nous avons grandement besoin de renforts. Un agenda de nos interventions est disponible sur notre site internet.

  • Nous nous réjouissons du soutien considérable manifesté à l’égard de notre mouvement ces derniers mois, mais nous voudrions encourager l’ensemble de nos sympathisants à accomplir la formalité d’adhésion (bulletin d’adhésion).

Par ailleurs, nous serons bientôt à cours de fonds pour financer les dépenses incontournables liées à nos activités: reprographie (5000 tracts imprimés à ce jour), location de salles de réunion, etc. Nous encourageons donc ceux qui le peuvent à contribuer à notre effort financier, sachant que SOS Forêt Cévennes est entièrement indépendant et auto-financé.


Pour rappel, les pétitions SOS FORET en cours

Pétition du Collectif SOS FORET SUD (qui inclut les collectifs cévenols) contre le projet de Gardanne.

Pétition internationale contre le projet de Gardanne (plus de 125000 signatures!)
Pétition générale SOS FORET FRANCE pour la sauvegarde de la forêt française.

Pour rappel 10 façons de soutenir et participer à notre mouvement Cliquez ici